Les convictions d’un juriste pour 2019

par Philippe Gabillault, président-fondateur de TOLTEC

Ce matin, j’ai eu envie d’écrire et de partager avec vous les convictions d’un juriste, fondateur et président d’une jeune entreprise, TOLTEC.

Une extension du champ des possibles 

Les nouvelles technologies et les nouveaux usages, avec smartphones, réseaux sociaux et chaines d’information, ont étendu le champ des possibles. Des choses impossibles dans un monde physique sont devenues possibles dans un monde digital… et en plus, elles génèrent des profits significatifs pour leurs opérateurs Google, Amazon, Facebook.  « Anything, anywhere, anytime », telle  est la promesse de Jeff Bezos – le fondateur d’Amazon.

En parallèle, les nouvelles technologies et les nouveaux usages ont impacté notre comportement social en donnant à chacun d’entre nous les moyens de se faire entendre. Cette nouvelle donne a profondément accéléré les échanges, avec une course effrénée aux nombres de vues, aux « followers » et aux « likes ». Ainsi, pour faire augmenter le nombre de ses « followers », pour être un « influenceur reconnu» ou tout simplement pour avoir le sentiment d’exister, il faut marquer les esprits, et le cas échéant recourir à la violence verbale, voire au harcèlement ou à la haine pour être bien considéré par sa communauté de pensée.

Alors que l’année vient tout juste de commencer, qu’il y a une semaine nous prenions quelques bonnes résolutions, le mot qui revient inlassablement à la lecture et à l’écoute des médias est le mot « violence ». Une « violence » polymorphe physique, comportementale, mentale et verbale, dans les relations entre personnes, dans les entreprises, dans les familles, et plus encore dans les échanges sur les réseaux sociaux, où propos agressifs et jugements immédiats se développent au mépris du respect du droit des personnes.

Est-ce dans ce type de société que nous souhaitons vivre ?

A cette question, l’ « immense majorité » d’entre nous répondra par la négative, mais cette même « immense majorité » restera inactive et passive face aux atteintes au droit et à la dignité. Cette immense majorité s’agrègera à des communautés d’intérêt catégorielles ou sociales, sans forcément vouloir ou pouvoir s’engager dans une « initiative humaniste commune ».

Une « initiative humaniste commune » peut-elle encore exister ?

Est-elle aujourd’hui devenue une utopie ? En ce début d’année, à l’heure de l’hyper-individualisme, de l’accélération des inégalités sociales et du sentiment d’exclusion, le pessimisme semble l’emporter.

Nous ne devons pas nous laisser envahir par le fatalisme je suis convaincu qu’une « initiative humaniste commune » peut être mise en œuvre et que « Respect Zone » en est une bonne illustration.

Trois verbes vont guider mon action :  RESPECTER, PROTEGER et VALORISER.

RESPECTER

Pour qu’une « initiative humaniste commune » puisse exister, il faut commencer par accepter de « revivre ensemble » et pour « revivre ensemble » il faut réapprendre à se respecter les uns et les autres, à savoir :

–       Considérer quelqu’un avec respect, porter une profonde estime à quelqu’un, le traiter avec égards en raison de son âge, sa position sociale, sa valeur morale ou intellectuelle.

–       Avoir de la considération pour une valeur intellectuelle, un idéal.

–       Ne pas porter atteinte à un droit et une loi.

–       Ne pas troubler, ne pas déranger, avoir des égards pour quelque chose.

« Revivre ensemble »

Afin de promouvoir ce « revivre ensemble », le 3 décembre 2018, TOLTEC s’est labellisée « Respect Zone ». TOLTEC s’est engagé à soutenir les acteurs de cette résolution qui encourage les internautes à modérer les commentaires irrespectueux, insultes et harcèlements.

« Respect Zone » est une illustration de cette « initiative humaniste commune », que j’appelle de mes vœux. Elle est une ONG Française protégeant le liberté d’expression sur Internet grâce à des outils de communication non-violents. Elle œuvre notamment pour la prévention de la cyber-violence mais aussi pour la protection des enfants, qui sont malheureusement souvent les principales cibles et victimes de cette violence.

Dans un environnement numérique toujours plus complexe, il est désormais impératif de protéger efficacement les victimes de cyber-violence et de défendre les droits des personnes.

Depuis décembre, je m’engage pour que des acteurs économiques de premier plan se labélisent et répondent à l’appel de « Respect Zone ». Je m’engage à contribuer aux travaux du Cercle des Juristes de cette association. Je suis convaincu que nous, juristes, avocats et plus généralement professionnels du droit, nous pouvons contribuer à ce qui est aujourd’hui appelé le « grand débat national ».

Nous ne pouvons plus tout attendre de l’ « Etat Providence », de la promulgation d’une nouvelle loi nationale ou européenne, qui créera de nouvelles contraintes pour les acteurs économiques. Nous devons être créatifs et proposer de nouveaux outils, comportements, codes de conduite et/ou labels.

Par la diversité et l’expérience des juristes qui s’investissent dans « Respect Zone », nous pourrons contribuer utilement au débat en proposant des outils simples, accessibles à tous gratuitement pour aider au « revivre ensemble ».

Ainsi chaque internaute pourra apposer sur sa page personnelle le logo « Respect Zone ». En apposant ce logo, il s’engagera volontairement à titre personnel à modérer les commentaires irrespectueux et devra en « postant » tout nouveau message se poser la question du contenu de celui-ci. Ce label ne sera pas coercitif, il sera responsabilisant.

Responsabiliser la personne, c’est aussi la protéger.

 

PROTEGER

Juristes et professionnels du Droit, sommes et serons les « soignants, guides et protecteurs » de nos organisations, tout en devant réduire et/ou justifier les coûts de nos services.

Savoir être « TRILINGUE »

Pour être audibles et protéger efficacement, nous devons être « TRILINGUE », c’est-à-dire : comprendre le métier, dire le droit, maitriser les technologies. C’est en tout cas, l’approche que j’ai mise en œuvre, d’une part, avec TOLTEC dans l’intégration de la conformité et du principe d’ « ACCOUNTABILITY », et d’autre part dans la protection des personnes qui me sont proches.

Protéger, c’est notamment:

–       avoir identifié les points de sensibilité et avoir pris les décisions adéquates pour éviter les accidents ;

–       faire que quelqu’un ou quelque chose soit mis à l’abri d’un danger, d’une agression, d’un risque quelconque ; mettre son crédit au service de quelqu’un, apporter son appui matériel ou moral à quelqu’un.

Se protéger, à titre privé, c’est notamment:

–       mettre sa ceinture de sécurité ;

–       se couvrir quand il fait froid ;

–       prendre soin de sa santé pour ne pas être malade.

Se protéger, à titre professionnel, c’est à peu près la même chose :

–       se faire accompagner par des professionnels du droit et de la sécurité ;

–       savoir anticiper les changements réglementaires, environnementaux et économiques ;

–       prendre soin de son entreprise en assurant durablement sa conformité.

Des données personnelles privés et professionnelles parfois indissociables

Nos environnements privé et professionnels sont devenus poreux et indissociables. Lorsque vous « googlisez » une personne, le moteur de recherche ne fait pas le tri entre les informations privés et professionnelles. Vous ne pouvez pas valablement et durablement protéger votre entreprise et vos proches, si vous n’avez pas réussi à maitriser les contenus publiquement accessibles et établi une protection homogène des deux environnements.

Protéger nos échanges et se protéger c’est valoriser durablement.

 

VALORISER

Mon principal objectif en 2019 sera de valoriser et mettre en valeur le travail de mes clients et de mes proches, mais aussi celui des personnes, entreprises et associations aux comportements exemplaires, et qui agissent conformément à des engagements éthiques et responsables.

Afin de vous aider, à comprendre et à transformer ce qui vous apparait comme des contraintes en opportunités, à renforcer durablement la relation de confiance entre entreprise, clients, salariés, utilisateurs et internautes. J’aiderai mes clients et mes proches à mieux comprendre les réglementations et contraintes qui les préoccupent en leur apportant des réponses concrètes et « sur mesure ».

Pour cela, après avoir exposé mes valeurs, je pose à chaque fois cette même question : « Et vous, quelles sont vos valeurs ? »

La réponse est essentielle, pour réussir durablement, la valorisation ne peut se construire sur des valeurs éthiques et responsables et les engagements y afférents.

Ces valeurs sont essentielles, car elles vont guider l’ensemble des acteurs d’une organisation : entreprise ou famille.

Plus une organisation est importante, visible ou connue du grand public, plus celle-ci est vulnérable. Car comme évoqué précédemment, la convergence des impacts des nouvelles technologies et des nouveaux usages peut mettre à terre très rapidement des acteurs économiques majeurs.

 

En conclusion,

Nos environnements personnels, professionnels et règlementaires se sont incontestablement complexifiés ces dernières années, et tout porte à croire que cela n’est pas terminé.

De nouveaux acteurs sont apparus, Google, Amazon, Facebook, … donnant parfois de sentiment de sortir de « nulle part », ils ont contribué au « renversement de la table » par une profonde redistribution des cartes, la fermeture de certaines entreprises et la remise en cause de nombreuses pratiques et habitudes, quitte à renforcer les déséquilibres et indirectement le sentiment d’exclusion. Ces nouveaux acteurs sont essentiellement venu des Etats Unis, une seconde vague est et sera sans doute plus chinoise et indienne. Par contre, peu d’acteurs majeurs européens semblent réussir à véritablement prendre des positions significatives.

A qui la faute ?

Aux règlementations multiples qui se développent au niveau national et européen ? Au coût du travail qui freine la capacité pour les entreprises de recruter du personnel et d’être compétitive ? Au manque d’ambition des nations européennes ? Au sentiment d’exclusion d’une partie de la population, face à la mondialisation et au développement de pôles urbains magnétiques (Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse, …) au détriment de certaines villes de province moins attractives ?

Toutes ces raisons sont bonnes. De manière factuelle, les règlementations s’accumulent, les moyens de l’autorité publique ne sont pas extensibles, l’autorité demande désormais aux acteurs économiques de s’auto-contrôler, de mettre en place leur conformité et de rendre compte, c’est le principe de l’ ACCOUNTABILITY, que l’on retrouve dans le RGPD, dans les entités réglementées ou dans la loi Sapin 2.

Pour cela, l’évolution de notre environnement implique de mettre la confiance au cœur de la relation entre les parties : entreprise, association, administration, famille et individu. Cette confiance mutuelle ne doit pas être un vain mot, afin de « vivre ensemble ».

Le plus difficile n’est pas de gagner la confiance, mais de la conserver.

Toltec Road Map 2019 – Keynotes et présentation

Le 12 décembre 2018 se déroulait la présentation de la Road Map de Toltec à l’Open Mind Kfé, dans la vidéo ci-dessous vous retrouverez quelques images, les « Keynotes » et l’ensemble de la présentation.

12 12 18 Road Map 2019

Un grand merci aux participants et plus particulièrement à Philippe Coen, président de « Respect Zone », qui nous a fait l’honneur de présenter l’initiative « Respect Zone ». Pour mémoire, le 3 décembre, Toltec s’est labélisée « Respect Zone ».

Le Monde du Droit parle de Philippe Gabillault

« Les données sont une ressource pour l’entreprise »

Article d’Arnaud Dumourier paru dans le Monde du Droit, reprenant les grandes lignes de l’intervention de Philippe Gabillault le 23 novembre à la Station F pour l’atelier « La data et les actifs immatériels: nouvelle donne, nouveaux outils »  animé par Marie Pasquier (FWPA)  avec Bertrand WARUSFEL et Jean-Baptiste SOUFFRON.

Extraits de l’article

« Philippe Gabillault est intervenu sur le RGPD et l’a présenté comme une opportunité.

« Même si le RGPD n’est pas parfait, il s’agit d’un texte très complet et qui donne des outils aux acteurs économiques mais aussi aux différentes autorités avec six principes à respecter ».

Le DPO aura un rôle essentiel dans les entreprises puisque la donnée va prendre une place de plus en plus importante. Selon lui, « il doit être trilingue car il doit parler le langage du droit et de la conformité, le langage de la technologie et le langage du business. S’il n’est pas capable de parler ces trois langues, il sera inaudible dans l’organisation ».

« Le premier semestre 2019 va être riche en actions et procédures avec l’annonce des premières condamnations qui risquent de tomber rapidement », prévient-il. Il cite en exemple la première sanction rendue au Portugal de 400.000 € relative à des données de santé. »

https://www.lemondedudroit.fr/decryptages/61300-donnees-ressource-entreprise.html#.XA5aQC5Sgdw.linkedin

 

TOLTEC se labellise « Respect Zone »

Respect Zone est une ONG Française protégeant le liberté d’expression sur Internet grâce à des outils de communication non-violents. Cette dernière œuvre notamment pour la prévention de la cyber-violence mais aussi pour la protection des enfants, qui sont malheureusement souvent les principales cibles.

TOLTEC participe à cette initiative et se labellise Respect Zone !

Nous soutenons les acteurs de cette résolution et encourageons les internautes à modérer les commentaires irrespectueux, insultes et harcèlements.

Grâce à ce label, TOLTEC vous garantit que son site internet ainsi que ses réseaux sociaux sont des zones de respect.

Dans un environnement numérique toujours plus complexe, il est désormais impératif de protéger efficacement les victimes de cyber-violence et de défendre notre droit de liberté d’expression.

Pour plus d’informations : https://www.respectzone.org/

La conformité au GDPR, un obstacle majeur aux fusions et acquisitions ?

Un nombre croissant d’opérations de fusions et acquisitions pourrait s’interrompre en raison d’inquiétudes quant à la conformité au GDPR, selon une enquête de Merril Corporation (Due Diligence 2022).

L’enquête met en évidence le rôle important que la diligence raisonnable joue dans la détermination du succès des fusions et acquisitions, tout en donnant un aperçu des défis auxquels font face les professionnels des fusions et acquisitions aujourd’hui. La mise en œuvre du règlement général sur la protection des données (GDPR) est apparue comme un obstacle majeur aux fusions et acquisitions: plus de la moitié des personnes interrogées (55%) ont cité la conformité et la protection des données utilisées par la société cible comme principale raison pour laquelle une transaction n’a pas progressé. En outre, 66% des personnes interrogées pensent que le GDPR renforcera la vigilance des acquéreurs sur les politiques et processus de protection des données des sociétés cibles, ce qui compliquera encore le processus de transaction.

Le rôle de la technologie dans la diligence raisonnable

Concernant la technologie, les personnes interrogées ont identifié l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique (46%) et l’analyse prédictive (37%) comme les technologies qui auront l’impact le plus transformateur sur le contrôle diligent des fusions et acquisitions. Cependant, la technologie de la blockchain n’a pas été identifiée comme une technologie ayant un rôle de transformation.

Plus que tout autre facteur, 32% des personnes interrogées ont déclaré que le fait de pouvoir exploiter les informations au moyen de technologies d’analyse de données aiderait beaucoup à accélérer le processus de diligence raisonnable. Au cours des cinq prochaines années, les professionnels des fusions et acquisitions de la région EMEA s’attendent à ce que la technologie modifie le processus de diligence raisonnable en renforçant la sécurité (63%), en renforçant les capacités analytiques (61%) et en simplifiant l’ensemble du processus (45%).

“The EMEA M&A environment faces a unique set of challenges as it looks to comply with new regulations and privacy requirements,” a déclaré Hilary London, directrice générale, EMEA chez Merrill Corporation. “As we track transactions, it will be very telling how these challenges will impact organizations’ due diligence processes. Streamlining transactions via increased accessibility of transaction data will support greater transparency and enhance compliance, strengthening M&A activity in this market.”

Les prochaines transactions vont nous éclairer sur les conséquences de ces défis sur les processus de diligence raisonnable des organisations. La rationalisation des transactions va conduire à une plus grande transparence et une conformité accrue.

Facteurs de réussite des fusions et acquisitions

Exécuter efficacement dans le paysage des fusions et acquisitions peut être un processus tumultueux, mais selon les répondants, la clé de la gestion réussie du processus de fusions et acquisitions consiste à effectuer une diligence raisonnable (65%), à planifier et à exécuter le processus d’intégration (49%), à identifier / filtrer hiérarchiser les objectifs (35%) et comprendre et traiter les questions culturelles (32%).

Inversement, bien que ces facteurs aident les praticiens à naviguer avec succès dans ce paysage, les défis restent nombreux. Les personnes interrogées estiment que la technologie pourrait apporter des solutions simplifiées et cohérentes à l’examen et à l’analyse du texte des contrats (70%), à la réalisation d’analyses de scénarios multiples et à la modélisation financière (52%).

L’apport de TOLTEC

Pour beaucoup d’entreprises, les obligations du GDPR restent un « casse-tête » et ne sont pas une priorité. Comme l’illustre cette étude, les entreprises ne doivent pas sous-estimer ces obligations, car leur respect assurera leur pérennité et leur valorisation.

La conformité est en train de devenir un enjeu majeur de la valorisation. De plus en plus d’investisseurs réalisent, ou vont réaliser, des audits « Data » pré-acquisition. TOLTEC vous aidera à mieux comprendre cette réglementation, vous accompagnera en apportant des réponses à vos questions, vous permettra de transformer ce qui vous apparait comme une contrainte en opportunité.

« The Cartoon Introduction to Digital Ethics »

« The Cartoon Introduction to Digital Ethics »
ou tout comprendre sur l’impact du Digital dans nos vies quotidiennes

Qui a dit que les institutions européennes étaient bureaucratiques et que les documents produits par lesdites institutions étaient incompréhensibles ?

En tous cas, l’ European Data Protection Supervisor va à l’encontre de cette idée reçue avec la publication cette semaine d’un « Comic book » formidable et très pédagogique intitulé « The Cartoon Introduction to Digital Ethics », qui illustre parfaitement l’approche qui est la mienne, celle de Toltec et de ses partenaires.

Je recommande à tous les DPO de l’utiliser dans toutes les formations et de le diffuser largement aux responsables de traitement pour les sensibiliser.

Vous pouvez télécharger la version mobile ou la version web du « Comic Book », en cliquant sur le lien suivant

https://edps.europa.eu/press-publications/comic-book_en

N’hésitez pas à le faire lire à vos proches et vos enfants.

Merci d’avance pour leurs et vos feedbacks.

Une semaine ESSENTIELLE qui marquera la protection des données et de la vie privée

Marquée par le discours de Tim Cook et présidée par Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, la 40e conférence internationale des autorités de protection des données (ICDPPCS) s’est achevée sur 2 objectifs ambitieux: la création d’une organisation mondiale pour la protection des données et de la vie privée + un texte référence sur l’utilisation éthique de l’IA.

https://www.privacyconference2018.org/fr/press-media/media

Pour Isabelle Falque-Pierrotin, « cette future organisation internationale de la protection des données et de la vie privée, pourra porter la vision des autorités de protection des données dans les grands débats internationaux qui s’engagent ».

Concrètement, ICDPPCS évolue d’une réunion annuelle à une organisation effective et en réseau, rassemblant les autorités au niveau mondial.
Objectifs : un réseau mondial opérationnel, plus influent politiquement, représentatif, ouvert et transparent.

Un texte de référence sur l’intelligence artificielle préparé par une équipe coordonnée par la CNIL.
Objectif : un cadre commun et des principes directeurs pour son développement: loyauté, vigilance, transparence/intelligibilité, privacy by design, contrôle pour les individus, et réduction des biais/discriminations.

Le 24 octobre 2018, dans le cadre de cette conférence, qui se tenait au Parlement Européen de Bruxelles, Tim Cook, le patron d’Apple, s’est une nouvelle fois exprimé sur la protection des données personnelles.

Ce n’est pas la première fois que Tim Cook s’exprime sur le sujet, mais désormais il va plus loin en étant plus précis sur les principes. Un discours qui résonne avec la publication du rapport conjoint sur l’intégration de l’éthique dans les cadres de protection de la vie privée publié le 23 octobre par l’IAPP (International Association of Privacy Professionals), association dont je fais partie et les Nations Unies (United Nations Global Pulse). 

« Nous croyons que la vie privée est un droit humain fondamental. Quel que soit le pays dans lequel vous vivez, ce droit doit être protégé conformément à quatre principes essentiels:

Premièrement, les entreprises doivent se mettre au défi de supprimer l’identité des données clients ou de ne pas les collecter.

Deuxièmement, les utilisateurs doivent toujours savoir quelles données sont collectées et pour quoi elles sont collectées. C’est le seul moyen de donner aux utilisateurs le pouvoir de décider quelle collection est légitime et ce qui ne l’est pas. Rien de moins est un simulacre.

Troisièmement, les entreprises doivent reconnaître que les données appartiennent aux utilisateurs et nous devons permettre aux personnes d’obtenir facilement une copie de leurs données personnelles, de les corriger et de les supprimer.

Et quatrièmement, tout le monde a droit à la sécurité de ses données. La sécurité est au cœur de tous les droits à la confidentialité et à la confidentialité des données. »

« We believe that privacy is a fundamental human right. No matter what country you live in, that right should be protected in keeping with four essential principles:

First, companies should challenge themselves to de-identify customer data or not collect that data in the first place.

Second, users should always know what data is being collected from them and what it’s being collected for. This is the only way to empower users to decide what collection is legitimate and what isn’t. Anything less is a sham.

Third, companies should recognize that data belongs to users and we should make it easy for people to get a copy of their personal data, as well as correct and delete it.

And fourth, everyone has a right to the security of their data. Security is at the heart of all data privacy and privacy rights. »

_____________

Le 23 octobre 2018, l’IAPP (International Association of Privacy Professionals), association dont je fais partie, et les Nations Unies (United Nations Global Pulse) ont publié un rapport conjoint sur l’intégration de l’éthique dans les cadres de protection de la vie privée.

BUILDING-ETHICS-INTO-PRIVACY-FRAMEWORKS-FOR-BIG-DATA-AND-AI-UN-Global-Pulse-IAPP

Dans une déclaration écrite – dont les auteurs sont :  la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL), France;  European Data Protection Supervisor (EDPS), European Union; Garante per la protezione dei dati personali, Italie –  la Conférence estime que toute création, développement et utilisation de systèmes de renseignement artificiels doivent pleinement respecter les droits de l’homme, en particulier les droits à la protection des données à caractère personnel et à la vie privée, ainsi que la dignité humaine, la non-discrimination et des valeurs fondamentales, et doivent fournir des solutions permettant aux individus de garder le contrôle et la compréhension des systèmes d’intelligence artificielle.

20180922_ICDPPC-40th_AI-Declaration_ADOPTED

Le big data, les nouvelles technologies et les nouvelles approches analytiques, si elles sont appliquées de manière responsable, ont un potentiel énorme pour le bien public. Parallèlement, le big data amplifie les risques pour la confidentialité, l’équité, l’égalité et la régularité.

Les organisations doivent peser les avantages du traitement des données par rapport aux risques associés, mais elles n’ont souvent pas de cadre systématique reconnu à déployer.

En outre, pour comprendre les complexités de l’analyse de données massives, il est nécessaire de faire appel à des professionnels expérimentés dans un ensemble de connaissances interdisciplinaires couvrant le droit, la technologie, l’éthique, l’ingénierie, la gestion des risques et la conception.

C’est pour répondre à ce besoin que TOLTEC et le réseau d’experts reconnus et de spécialistes dans le domaine des nouvelles technologies, que je commence à fédérer sont et seront à votre disposition.

 

 

En visite à la Station F, les messages clés à l’attention des Start-Ups

En visite à la Station F, les messages clés à l’attention des Start-Ups transmis par Philppe Gabillault

  • Ayez une vision stratégique de la protection des données et du respect de la vie privée,
  • Ne sous estimez pas les obligations du GDPR,
  • Transformez les en opportunité, pour conserver durablement la confiance des utilisateurs
  • La conformité permet une valorisation durable et responsable.

Trois vidéos à regarder et écouter

La réglementation sur les données (RGPD) est vécue par les entreprises comme une contrainte complexe et couteuse. Comment transformer cette contrainte en opportunité, et valoriser durablement votre entreprise ?

Trois vidéos de moins de 160 secondes chacune à regarder et écouter.

Philippe Gabillault,
Fondateur de TOLTEC,
philippe.gabilault@toltecdc.com

11 conseils simples pour la conformité des données de votre entreprise au RGPD

Pourquoi les start-ups ont besoin de TOLTEC ?

Lancement d’une Initiative pour une donnée responsable, le projet « Toltec Data Compass »

 Le 1er octobre 2018, est le premier jour d’une initiative pour une donnée responsable, le projet « TOLTEC DATA COMPASS ».

Une boussole (COMPASS) pour donner des repères dans une société en pleine évolution digitale et environnementale, où la donnée (DATA) est présente dans tous nos échanges, le tout en s’inspirant des quatre principes de la culture mésoaméricaine toltèque (TOLTEC).

Après 26 années de passion et de plaisir passées chez Carrefour; avoir mis en œuvre le programme de conformité au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et avoir été désigné Délégué à la Protection des Données  (DPO) Groupe et France de Carrefour;  avoir fait le tour du Mont Blanc en courant en moins de deux jours sans dormir;  avoir trouvé la femme de ma vie il y a 23 ans; avoir trouvé la maison de nos rêves à Paris il y a 14 ans, accompagné nos filles afin qu’elles trouvent leur voie et leur confiance en elles; le temps est venu pour moi d’utiliser mon expérience, mes connaissances et mon enthousiasme. pour apporter une contribution utile au monde et aux personnes qui nous entourent dans notre société en pleine évolution digitale et environnementale.

J’ai donc décidé de lancer le projet « TOLTEC DATA COMPASS« .

Pourquoi « TOLTEC » ?

La culture toltèque est une culture mésoaméricaine  qui s’est développée au Mexique, entre le 9ème et le 13ème siècle.

Le terme toltèque provient du nahuati et désigne les « maîtres bâtisseurs ». Dans les légendes nahuatl, les Toltèques sont censés être à l’origine de toute civilisation (c’est pourquoi on les nomme artistes ou maîtres bâtisseurs). Les Aztèques, pour affirmer leur supériorité, se sont donc prétendus leurs descendants.

La culture toltèque était régie par quatre principes , communément appelés les « Accords Toltèques », à savoir :

(1) une parole impeccable et intègre ;
(2) ne pas faire d’une problématique une affaire personnelle, être factuel ;
(3) ne pas faire de suppositions, poser les questions et communiquer clairement ;
(4) faire toujours au mieux de l’état de l’art en tenant compte des ressources et compétences.

Ces quatre principes correspondent à mon approche de la vie, j’ai donc souhaité qu’ils servent de cadre à mon projet.

Pourquoi  « DATA » ?

La « DATA », ou la donnée en français, est désormais partout, dans toutes nos interactions, elle a déjà transformé et va profondément transformer la façon dont nous travaillons, dans un grand nombre de domaines. La santé et le bien être en particulier seront des terrains fertiles : notre production de données et leur variété croît de façon impressionnante, le temps réel devient un vrai enjeu de société …

Pourquoi  « COMPASS » ?

« COMPASS, ou la boussole en français, m’est apparue comme une nécessité pour beaucoup d’entre nous,  qui sont aujourd’hui déboussolés en perte de repère dans un monde qui va trop vite, débordés par de multiples sollicitations et des réseaux sociaux sans cesse plus addictifs.

Cette boussole, je l’ai conçu autour d’une exigence commune « Trust« , la confiance et de 4 principes cardinaux et  :

Compliance (Conformité), Sustainability (Développement Durable), Efficiency (Efficience) & Wellness (Bien-être).

Ces 4 principes cardinaux pourront apparaître difficilement conciliables pour certains d’entre vous, mais ils  répondront à la même exigence à savoir la confiance (Trust), ils seront toujours présents dans les services qui seront proposés par TOLTEC.

La première déclinaison des quatre principes cardinaux sera la suivante :

Sustainability : la création de l’ Association pour la Promotion des  Applications Mobiles et Sites Internet de Confiance – APAMSIC avec des parties prenantes connues et reconnues pour leur expertise et leur crédibilité qui aura notamment pour mission de développer un programme éthique sécurisée et un label « Applications Mobiles et Sites Internet de Confiance » et d’en faire pour les parties prenantes (personnes physiques et morales) une référence en matière de confiance dans l’économie digitale applicable aux traitements des données par les responsables de traitement et leurs sous traitants.

Compliance : des services de Délégué à la Protection des Données (DPO) Externe ou de Transition, mais aussi de conseils et de formation aux DPO Internes, responsables des données,  responsables de la sécurité et aux responsables de traitements des entreprises et associations soumises aux obligations du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

Efficiency : le principe de l’ « Efficiency by Design ». une exigence du temps utile, de l’efficacité de chaque service et de chaque outil proposé par TOLTEC.

Wellness : des formations, du coaching innovant et des services de compréhension du rôle des données dans l’amélioration de la performance individuelle et par ricochet sur la performance collective. La profusion de données est un gisement d’amélioration de la performance pour nos organisations, elle l’est aussi pour notre performance physique. TOLTEC proposera notamment de participer à un programme d’exception dont la vocation sera de développer un modèle d’optimisation de la performance sportive en collectant un grand nombre de données sur une période d’un an, avec un programme spécifique d’entrainement et une mesure objective de l’amélioration de vos performances individuelles, notamment en collaboration avec le Professeur Véronique Billat, docteur en physiologie et spécialiste de la performance sportive.

Même si les principaux clients de TOLTEC, ont davantage vocation à être des « Start-ups », TOLTEC proposera des services adaptés à chaque entreprise, association, administration, mais aussi aux personnes physiques.

Afin de partager avec vous le détail de ce projet, je vous invite :

Mercredi 12 décembre à partir de 9 heures à l’ OpenMind Kfé Paris-Boétie, 110 Rue la Boétie, 75008 Paris.

Merci de me confirmer votre présence par e-mail, 1212@toltecdc.com, afin que je puisse vous accueillir dans les meilleurs conditions.

Bien cordialement,

Philippe Gabillault
Toltec Founder
philippe.gabillault@toltecdc.com
Suivez moi sur twitter
Suivez moi sur linkedin

__________________

October 1st 2018 is the launch of the « TOLTEC DATA COMPASS »  initiative for a responsible and sustainable data.

A COMPASS gives direction and many of us today are disoriented, we are losing track in a world moving too quickly, overwhelmed by addictive social networks. Our DATA production and DATA variety growing more and more, management of real time DATA becoming a real challenge. A tribute to the TOLTEC culture and its four main principles as a framework.To share with you the details of this project.

After26 years of passion and fulfilment spent at Carrefour; implementing  obligations of the General Data Protection Regulation (GDPR) in Carrefour as Carrefour Group Data Protection Officer (DPO); running the Mont Blanc circle in less of two days without sleeping; having found the woman of my life 23 years ago; finding the house of our dreams in Paris 14 years ago; supporting our daughters so that they are confident to find their way, the time has come for me to use my experience, my knowledge and my enthusiasm. to make a useful contribution to the world and to society in the midst of digital and environmental transformation.

So, I decided to launch the project « TOLTEC DATA COMPASS« .

Why « TOLTEC »?

The TOLTEC culture  is an archaeologica Mesoamerican culture that dominated a state centered in Mexico in the early post-classic period of Mesoamerican chronology (ca. 900–1168 CE).

The later Aztec culture saw the Toltecs as their intellectual and cultural predecessors and described Toltec culture emanating from Nahuati as the epitome of civilization; in the Nahuatl language the word Tōltēcatl came to take on the meaning « artisan ».

The Aztec oral and pictographic tradition also described the history of the Toltec Empire, giving lists of rulers and their exploits.

The TOLTEC culture was governed by four principles, commonly known as the « Toltec Agreements », namely:

(1) an impeccable and honest speech;
(2) not to make a problem a personal matter, but to be factual;
(3) not make assumptions, rather ask questions and communicate clearly;
(4) always make best use of « the state of the art » by taking into account resources and skills, by offering innovative, simple and high added value services.

These four main principles correspond to my approach and I wanted it to serve as a framework for my project.

Why  « DATA » ?

DATA,  is now everywhere, in all our interactions. DATA will profoundly transform the way we work, in a large number of domains. DATA in the Health and Wellness industry are breaking new grounds with large potential : with our data production and data variety growing more and more, management of real time DATA becoming a real challenge …

Why « COMPASS »?

« COMPASS, is essential because a compass gives direction and many of us today are disoriented, we are losing track in a world moving too quickly, overwhelmed by addictive social networks.

I designed a compass the same « exigence »(requirement) the Trust and around 4 cardinal principles: Compliance, Sustainability, Efficiency & Wellness.

These 4 cardinal principles may seem difficult to conceptualize for some of you, but they will meet the same requirement of trust, they will always be present in the offer of services that will be proposed by TOLTEC.

The first illustration of the four cardinal principles will be the following:
Sustainability: the incorporation of an association with known and recognized stakeholders for their expertise and credibility whose mission will be to develop ethic secured « blockchains » and a « Toltec Data Compass » label and to make for stakeholders (Data Subjects and Data Controllers) a reference in terms of Trust in the digital economy applicable to data processing by Data Controllers and their Data Processors.
Compliance: External Data Protection (DPO) or Transition Services, but also advice and training for the Internal DPOs, data controllers, security managers and process managers of companies and associations subject to the obligations of the General Data Protection Regulation (GDPR).
Efficiency: the principle of « Efficiency by Design ». by creating the most value in the least amount of time, as is the efficiency of each service and each tool proposed by TOLTEC.

Wellness: trainings, innovative coaching and services to understand the role of data in improving individual performance and in turn on collective performance. The profusion of data is a deposit of performance improvement for our organizations, it is also for our physical performance. TOLTEC will notably propose to participate in an program whose vocation is to feed a model of sport performance optimization by collecting a large amount of data over a period of one year, with a specific training program and an objective measure of the improvement of your individual performances, in collaboration with Professor Véronique Billat, doctor in physiology and specialist in sports performance.

Even if TOLTEC main customers are « start-ups », TOLTEC offers its services to all companies, associations, administrations, but also individuals.

To share with you the details of this project, I invite you on Wednesday, December 12th from 9 am at the OpenMind Kfé Paris-Boetie, 110 Rue la Boetie, 75008 Paris.

Please confirm your attendance by e-mail, 1212@toltecdc.com, so that I can welcome you in the best conditions.

Best regards,

Philippe Gabillault
Toltec Founder
philippe.gabillault@toltecdc.com
Follow me on twitter
Follow me on LinkedIn